Comment communiquer en moto ?

communiquer en moto couple

Quand on est à moto, l’on peut parfois avoir besoin de communiquer avec son passager, ou quelqu’un se trouvant sur autre moto. Afin de satisfaire ce besoin, les intercoms moto ont été créés. Ils possèdent des fonctionnalités spécifiques. Dans cet article, découvrez tout sur la communication à moto.

Les moyens de communication à moto

Communiquer quand on est à moto n’est pas toujours facile. Afin de signaler un besoin à son pilote, le passager derrière se sent obligé de lui faire plusieurs signes. Dans un groupe, les membres se proposent des signes, grâce auxquels ils communiquent. L’inconvénient de cette technique est que les signes sont parfois mal compris, ou mal appliqués par certains. Ce qui peut fausser la qualité des échanges.

Un moyen plus évolué est apparu, afin de faciliter ces échanges. Il s’agit des émetteurs-récepteurs. Pour communiquer, l’un des utilisateurs doit émettre l’appel, en appuyant sur une touche. Il s’agit d’un appareil, qui peut être gardé en main ou incorporé au système de la moto.

Un autre moyen encore plus performant, est bien sûr l’intercom moto. C’est un accessoire équipé de plusieurs fonctions, et qui permet de faciliter les discussions, quand on est à moto.

Les différents types d’intercoms moto

On distingue généralement trois catégories d’intercoms : les intercoms filaires non électroniques, les intercoms filaires électroniques intégrés ou portatifs et les intercoms sans fil.

  • Les intercoms filaires non électroniques

Très efficace, avec un rapport qualité-prix incontournable, un niveau de vitesse très impressionnant et très résistant, ce type d’intercom s’adapte facilement aux oreilles. De même, on peut mettre en place une oreillette en silicone, adaptable à tous.

À l’état neuf, il est possible de s’en procurer à partir de 45 euros.

  • Les intercoms filaires électroniques

Ces accessoires de communication sont reconnus. Ils étaient très populaires dans les années 1990 et 2000. Ils sont également très performants. Malheureusement, ils ont connu une baisse, suite à l’apparition des intercoms sans fil. Ils se scindent en deux catégories : les intercoms filaires électroniques intégrés et les intercoms filaires électroniques portatifs.

Les intercoms filaires électroniques intégrés

Avec ces intercoms, le boîtier de connexion est incorporé au carénage, et souvent sous la selle. Ils sont conçus avec un système d’alimentation par batterie, une association à la radio de bord, et d’autres fonctionnalités telles qu’un lecteur MP3, un GPS, etc.

Par ailleurs, ce type d’accessoire propose une excellente qualité audio, et un système de raccordement assez simple. Néanmoins, son prix est élevé, et les travaux de montage sont à la charge du client.

Les intercoms filaires électroniques portatifs

Certains systèmes doivent leur alimentation à des piles, des accumulateurs, des batteries ou même au courant électrique. Le passager ou le pilote peut gérer le boîtier de commande, qui peut être fixé à la ceinture, au guidon, ou mis dans la poche.
Avec ce type d’intercom, il est également possible d’y raccorder une radio ou même d’autres émetteurs de son.

  • Les intercoms sans fil

Équipés d’un système de transmission de données sans fil Bluetooth, avec une émission de près de 50 mètres environ, les intercoms sans fil sont très utilisés aujourd’hui.
On retrouve principalement trois modèles sur le marché : le Talk Blue, fabriqué par Nextel, le Scala Rider, conçu par Cardo Sytems, et le SuperTooth Moto, créé par ECE.

Ils sont semblables à des kits mains libres, mais sont conçus pour la moto, et peuvent être adaptés à tous les modèles de casques disponibles. La partie Bluetooth sera disposée à la ceinture, ou à l’extérieur du casque et l’écouteur à l’intérieur du casque.

Mais avec un intercom, les choses deviennent plus simples. Pour bien choisir votre accessoire, vous pouvez recourir à comparatif pour choisir le meilleur intercom moto. Il vous permettra de repérer les meilleures offres en la matière.

Les avantages d’un intercom

L’utilisation d’un intercom sur la moto est avantageuse, aussi bien pour le conducteur, que pour le passager.

  • L’intercom facilite la communication

L’utilisation d’un intercom à moto permet au passager de s’exprimer facilement avec le pilote. Il n’est pas obligé de lui donner des coups, afin de signaler son intention de discuter. Le pilote, quant à lui, n’est pas dans l’obligation de retourner la tête, avant de s’exprimer.

  • L’intercom réduit le bruit

Le système d’écoute, mis en place, permet de contrôler le bruit du moteur, de même que celui du vent. Par conséquent, quel que soit le type de casque que vous avez, vous recevrez parfaitement le son de votre musique, et entendrez distinctement les paroles de votre passager.

  • L’intercom participe à la sécurité routière

Pour communiquer entre motos, les pilotes font face à plusieurs risques, en raison du manque de concentration. En effet, ils sont tenus de conduire de manière rapprochée, et de canaliser leur voix, de manière à ce que le récepteur puisse bien recevoir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *